Stéphane Docoche
Chiropracteur à Paris 15
Stéphane Docoche

84 Avenue Émile Zola
75015 Paris 15

Chiropracteur à Paris 15

La chiropraxie, c’est quoi au juste !

06 Août 2022 Stéphane Docoche chiropracteur Stéphane Docoche Chiropracteur

Avant propos

"Depuis la parution de la loi Kouchner en 2002, et plus encore depuis la parution des décrets d’Actes de 2011 relatifs à l’exercice de la chiropraxie, la profession Chiropratique fait bien partie du paysage de la santé en France.

Depuis 2012 les chiropracteurs doivent s’enregistrer à l’ARS de leur lieu d’exercice et obtenir un N° ADELI afin d’exercer.

Ils ont aussi l’obligation de contracter une assurance en responsabilité civile professionnelle à l’identique des professions de santé.

La profession chiropratique a su remettre en cause ses fondamentaux. Elle s’est investie dans la recherche, évoluant constamment en parallèle et avec la médecine. La chiropraxie ne déroge pas à ce mouvement basé sur les preuves (EBM).

L’approche chiropratique est différente, elle a ses princeps et modalités de prise en charge qui peuvent interroger certains. Ce sont de nos différences dont doivent bénéficier les patients.

Il est temps pour le patient de pouvoir bénéficier sereinement, en France aussi, de cette approche globaliste de l’individu, en toute confiance et sécurité.

L’art de soigner doit  être centré sur le patient et non sur le professionnel !

Le principal but de ce document est de « tordre le cou » aux préjugés quasi dogmatiques et non fondés vis à vis des actes autorisés, de la formation, du champ thérapeutique en chiropraxie. En d’autres mots, permettre une meilleur connaissance suite à la reconnaissance de cette nouvelle profession de la santé, ayant comme principal but d’apporter des soins sécuritaires à la personne selon les données actuelles de la science.

L’Association Française de Chiropraxie vous offre l’opportunité de mieux connaitre, de découvrir la chiropraxie.

Nous vous souhaitons bonne lecture et restons à votre disposition pour un dialogue ouvert, honnête et constructif pour le bien être et la sécurité des patients."

Pour l’AFC

Le président

Ph. FLEURIAU,DC

La CHIROPRAXIE : C’EST QUOI AU JUSTE !

En France, la chiropraxie dispose d'un cadre légal depuis la loi du 4 mars 2002 (dite "loi Kouchner'") ; mais ce n'est qu'en 2011, date de parution du décret d'application relatif aux conditions d'exercice et aux actes de cette profession, que ceux-ci ont été précisés.

Le présent document est établi conformément au décret N°2011-32 du 7 janvier 2011 relatifs aux actes et conditions d’exercice de la chiropraxie.

Les activités et compétences listées dans ce document doivent en premier lieu garantir la sécurité du patient mais aussi permettre d’optimiser une prise en charge chiropratique conforme aux données acquises de la science.

Les soins ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie, mais le sont de façon partielle par certaines assurances privées et mutuelles, dont une liste non exhaustive figure sur le site de l'Association Française de Chiropratique.

Selon la HAS:

« La chiropratique, peu connue en France, est pourtant intégrée dans le système de santé de nombreux pays européens »,

« Les soins chiropratiques font l’objet d’une prise en charge des organismes sociaux ou d’assurances dans tous les pays où cette profession bénéficie d’un statut officiel ».

Définition du métier

La chiropraxie se définit comme une profession de la santé, complémentaire, non médicamenteuse et conservatrice. Thérapie manuelle par excellence, elle vise à détecter, corriger et prévenir les troubles neuro musculo squelettiques, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des articulations périphériques, sans oublier leurs conséquences. Elle vise donc les reflexes complexes tels que somato-somatique, somato-viscéraux, somato-psychologiques.

Le chiropracteur diagnostique, prévient et prend en charge les troubles neuro-musculo-squelettiques de l’appareil locomoteur du corps humain ainsi que leurs conséquences.

Les patients peuvent consulter directement le chiropracteur qui recueille et analyse les informations nécessaires à l’établissement d’un diagnostic dans le champ de la chiropraxie et à la prise en charge.

Le chiropracteur choisit et met en œuvre, dans son champ de compétences, l’arsenal thérapeutique adapté aux besoins du patient. La prise de décision clinique du chiropracteur est guidée par l’addition de son expertise clinique, des valeurs et préférences du patient ainsi que des meilleures données scientifiques disponibles.

Le chiropracteur propose à la personne qui le consulte une prise en charge adaptée, centrée sur les besoins et l’état de santé de celle-ci, ainsi que les éventuelles alternatives thérapeutiques adaptées à son cas.

Le chiropracteur est tenu d’assurer la qualité et la sécurité des soins qu’il prodigue.

Lorsque la situation clinique excède son champ de compétence, le chiropracteur adresse son patient à un médecin pour avis, diagnostic ou prise en charge.

Il est donc tout à fait habilité à recommander ou conseiller une imagerie et ce, il faut le rappeler, sans être en contradiction avec l’article 4161-1 du CSP. Les radiologues recevant cette demande peuvent donc, dans le plein respect de leur mission et de ses règles, y accéder.

Dans l’intérêt du patient, le chiropracteur collabore avec les autres professionnels de la santé.

Le chiropracteur propose une prise en charge globale et non pas seulement centrée sur la zone douloureuse. C’est la raison pour laquelle il regardera généralement l’ensemble de la colonne vertébrale (cœur du métier) et l’ensemble du système musculosquelettique, quel que soit le motif de consultation. Si un patient vient pour une entorse de la cheville, le chiropracteur sera certainement amené à vérifier l’intégrité des articulations suivantes : cheville, genou, hanche, bassin, et colonne vertébrale en son entier.

Cette prise en compte globale fait partie des points qui nous différencient d’autres prises en charge. De fait, la prise en compte globale du chiropracteur peut permettre de détecter de nouvelles problématiques, pour le bénéfice du patient. Tel est un des bénéfices que la chiropraxie peut apporter aux autres professions de la santé.

La chiropraxie n’est pas une thérapie simplement symptomatologique mono articulaire, mais bien une thérapie globale de prise en charge.

Diagnostic dans le domaine de la chiropraxie :

La démarche diagnostique en chiropraxie comprend un diagnostic d’opportunité et un diagnostic positif des troubles neuro-musculo-squelettiques de l’appareil locomoteur (ainsi que de leurs conséquences).

Le diagnostic d’opportunité consiste à identifier les symptômes cliniques et signes d’alerte justifiant un avis médical préalable à une prise en charge chiropratique, ou le recours à des examens médicaux complémentaires.

Le diagnostic positif des troubles neuro-musculo-squelettiques de l’appareil locomoteur consiste, après la réalisation d’un diagnostic d’opportunité, à rechercher et hiérarchiser les informations obtenues lors de la consultation auprès du patient et, éventuellement, auprès de ses proches, dans le but d’identifier le ou les troubles neuro-musculo-squelettiques dont souffre le patient ainsi que leurs interactions, afin de décider du traitement chiropratique le mieux adapté à l’amélioration de l’état de santé de la personne.

Prises-en charge chiropratique :

Ensemble des techniques chiropratiques et mesures d’accompagnement mises en œuvre par le chiropracteur, visant à améliorer son état de santé dans le respect de la règlementation existante, et qui sont adaptées à la personne en fonction de sa situation clinique. Cette prise en charge s’inscrit dans le modèle biopsychosocial communément accepté dans la prise en charge des troubles musculo-squelettiques.,,,

Techniques chiropratiques :

Ensemble de gestes, techniques et outils de prise en charge enseignés dans les établissements de formation à la chiropraxie, ou lors de la formation continue, et mis en œuvre par les personnes autorisées à user du titre de chiropracteur conformément à la réglementation en vigueur.

  • Manipulation vertébrale ou ajustement :

La manipulation ( dite HVLA) vertébrale est un mouvement forcé, de haute vélocité et de faible amplitude, appliqué directement ou indirectement sur une articulation., L’application contrôlée de cette force peut être manuelle, instrumentale ou assistée mécaniquement. La force comprise entre 100 et 600 Newtons, dont l’amplitude et le site d’application sont spécifiques, est réalisée en un temps très court: 100 à 200 millisecondes.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Le goûter des enfants

06 Août 2022

La chiropraxie, c’est quoi au juste !

06 Août 2022

Avant propos
"Depuis la parution de la loi Kouchner en 2002, et plus encore depuis la parution des décrets d’Actes de 2011 relatifs à l’exercice de la chiropraxie, la profession Chiropratique fait...

Combattre le mal de dos en 10 leçons

06 Août 2022

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de AFC

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.